Madagascar fait partie des pays les plus pauvres du monde malgré sa richesse que ce soit culturel ou naturelle. Mais malgré tout ça 90% de la population malgache est pauvre avec moins d’ 1$/jour. Madagascar fait aussi parti de ces pays a haut risque pour le temps futur a cause du changement climatique. Entre déforestation et exploitation illicites des ressources naturelles.

Afin de contribuer modestement à la protection de la nature, nous devons dés maintenant prendre l’initiative d’aidée la population locale dans la préservation de la nature. Quoi de mieux que d’offrir une autre alternative économique? C’est pour cela que nous essayons de promouvoir un autre manière de voyager, un autre thème : l’éco solidaire pour que le magne touristique puisse aussi avantager la population locale isolée.

Voyage solidaire, écotourisme, tourisme durable, tourisme équitable… Au-delà des termes et des concepts, Sudmadatrek soutient avec vous, par le biais de votre voyage à Madagascar, des projets d’associations (FIZAM, SOAMIRAY….) qui bénéficient directement aux communautés locales et leur environnement.

Car le tourisme solidaire est une bonne façon de rencontrer, de découvrir « l’autre”, de se confronter à d’autres façons de vivre et de penser, et de perdre ses préjugés. Le tourisme solidaire désigne un voyage dans un but d’échange réel dans le respect de la culture, de l’histoire, de l’environnement et de nos différences. C’est une manière de permettre à la population locale de bénéficier réellement des ressources engendrées par le tourisme et d’améliorer leur niveau de vie par ce moyen tout en respectant leur dignité.

Un tourisme responsable et solidaire

Alors qu’il est maintenant facile de voyager Madagascar, facile d’y retrouver les mêmes hôtels standardisés, loin des réalités locales, on peut s’interroger quant à l’impact du tourisme sur les populations, leur culture et leurs structures sociales, sur l’environnement, les ressources naturelles, et même l’économie des communes visités.

C’est pour répondre à ces questions que Sudmadatrek permet, depuis maintenant 10 ans, de voyager autrement, en proposant un tourisme fondé sur la rencontre et les échanges dans des villages et communautés d’accueil. Les voyageurs partagent quelques jours de la vie quotidienne des habitants. Les habitants s’organisent pour faire découvrir aux voyageurs attentifs et solidaires « leur village », avec ses traditions, sa culture, son organisation sociale, ses projets. Les voyageurs peuvent ainsi apprécier d’autres modes de vie, dans le respect et le Fihavanana.

Les villageois sont les maîtres d’œuvre de l’accueil et de l’activité touristique.

Le FIZAM et SOAMIRAY sont des associations créer par les habitants de la commune d’Ambohimahamasina, elles gèrent l’accueil et les activités. Les membres des ces associations sont propriétaires des maisons ou cases où logent les voyageurs.

Le développement du tourisme se fait dans le respect du village et de ses habitants

L’architecture des maisons ou cases, construite par des artisans locaux avec l’aide des villageois, et semblable à celle des autres concessions du village. Le confort est simple et respectueux l’architecture locale. Les animations proposées valorisent les activités traditionnelles sans les « folkloriser ». Le nombre de voyageurs est limité à une douzaine par séjour maximum. L’accueil des voyageurs ne remet pas en cause l’économie traditionnelle du village mais assure un complément de ressources.

Des séjours touristiques gérés par et pour les communautés villageoises

Les retombées financières des séjours contribuent au mieux-vivre des habitants. Les prestations locales sont directement payées au Bureau de l’association FIZAM devant vous. Cet argent, comme celui des achats effectués sur place, profite à l’économie locale : indemnités du personnel et des intervenants, achat de nourriture, entretien des installations, fonctionnement des organisations locales. Ce modèle de tourisme est basé sur la responsabilisation des structures locales qui gèrent elles-mêmes les bénéfices engendrés par l’activité touristique. Ces bénéfices sont réinvestis dans les actions de développement que les villageois estiment prioritaires. Bien sûr la marge sur la vente d’un voyage ne permet pas la construction d’une école ou d‘un hôpital, mais les sommes dégagées donnent de l’autonomie aux villages pour cofinancer les plus gros projets et autofinancer de nombreuses actions qui améliorent leur quotidien (voir les projets de développement). Au-delà de ces retombées financières, cette forme de tourisme, par l’ouverture qu’ elle suscite, par la valorisation des savoir-faire traditionnels, par la valorisation de la place des femmes notamment avec l’association Fizam et des jeunes, par les effets des programmes de formation, entraîne de véritables dynamiques sociales. Il ne s’agit pas de sauver le monde, mais de faire un petit quelque chose, à la mesure de nos moyens, en toute modestie et avec honnêteté. L’objectif est de joindre l’utile à l’agréable : le voyageur par une expérience de vie et de découverte inoubliable, les communautés locales par une aide au développement.

ENGAGEMENT DES ASSOCIATIONS

Une organisation collective qui engage et responsabilise toute la communauté villageoise.

Les Associations organisent et à animent collectivement une activité d’échanges et de rencontres à vocation touristique qui valorise leur culture, leurs traditions, leur patrimoine et leur environnement dans un esprit d’ouverture vers l’Autre et le souci d’un développement durable des communautés villageoises.

Un accueil touristique et un accompagnement de qualité.

Les Associations assurent aux voyageurs des conditions de séjours garantissant leur santé et leur sécurité. Ils assurent une gestion rigoureuse des installations d’accueil, recrutent un personnel motivé, mobilisé pour le développement du Village et parfaitement solidaire des engagements de la présente charte. Ils guident les voyageurs dans la découverte de leur culture et de leur environnement en leur donnant les informations nécessaires à sa compréhension et au respect de ses valeurs.

De véritables échanges entre les voyageurs et la communauté villageoise.

Les Associations Fizam et Soamiray répondent aux attentes des voyageurs pour découvrir la réalité de vie de la communauté villageoise et de leur culture; pour cela, ils facilitent au maximum les échanges et les rencontres de qualité entre les voyageurs et les villageois ainsi que toute initiative ou animation allant dans ce sens.

L’utilisation des bénéfices au profit d’un développement durable de la communauté d’accueil.

Les Associations réinvestissent les bénéfices moraux et financiers tirés de leurs activités touristiques dans des actions et projets collectifs contribuant au développement durable de la commune.

Une gestion équitable des revenus.

Les Associations veillent à une redistribution équitable des revenus dégagés par le financement de ses activités : juste rétribution des membres ou des produits achetés, priorité à valeurs équivalentes aux productions et prestations locales, etc.

Une sensibilisation des villageois à ne pas demander de dons individuels.

Pour respecter l’esprit de cette Charte et préserver la cohésion sociale des communautés villageoises, les Associations sensibilisent et veillent à ce que ses membres ne sollicitent pas les voyageurs pour recevoir à titre personnel un don matériel ou financier.

Une transparence totale en interne et en externe de la gestion des Villages d’Accueil.

Les Associations s’engagent vis à vis de leurs communautés villageoises et des autres signataires de la présente charte à une totale transparence sur la gestion de leurs activités touristiques et des projets qu’ils auront initiés. Ils auront particulièrement à cœur de présenter leurs réalisations aux voyageurs.

Un engagement solidaire entre les Associations.

Les Associations sont solidaires entre elles au plan communal. Elles ne mènent pas des actions, des pratiques et des comportements contraires à l’esprit malgache et de la présente charte. Elles respectent les termes du contrat moral liant les Associations et l’agence Sudmadatrek.

Décence, moralité et respect de la vie privée.

Les membres des Associations observent des attitudes et comportements de décence, de moralité et de respect de la vie privée à l’égard des voyageurs.

ENGAGEMENT DES VOYAGEURS

La mobilisation collective des Familles d’Accueil pour recevoir les voyageurs offre à ceux-ci une occasion exceptionnelle d’approcher le plus harmonieusement possible la vie quotidienne des communautés villageoises. Ce «cadeau» qui leur est fait leur impose en retour des obligations morales et pratiques pour respecter l’intégrité culturelle et sociale des communautés d’accueil, le rythme de leur vie quotidienne et faciliter le bon déroulement de leur séjour.

Un respect des traditions valeurs et usages culturels des communautés d’accueil – s’informer et se renseigner.

Le voyageur a la responsabilité de chercher à s’informer avant son départ et durant son séjour sur les valeurs, lois et usages de la communauté Malgache. Il respecte les interdits tout particulièrement en terme de tenues vestimentaires, d’alimentation, de pratiques religieuses et sacrées ou Fady.

Un respect de règles minimum de sécurité.

Prenant en considération la responsabilité des Familles d’Accueil à l’égard de sa sécurité et de sa santé, accentuée par l’isolement et le dénuement, le voyageur prend soin de sa santé et de son intégrité physique. Il veille à signaler tous ses déplacements personnels dans le village et ses abords et à suivre les conseils de sécurité qui lui seront donnés par le personnel d’accueil en acceptant le cas échéant un accompagnateur si cela est jugé utile par la Famille.

Une contribution positive à la vie du groupe de voyageurs et au bon déroulement du séjour.

Chaque voyageur contribue par son attitude et son comportement à la cohésion du groupe pour garantir le bon déroulement du séjour et la qualité des échanges et des rencontres. Il respecte pour cela les règles de vie en société. Il participe aux visites «protocolaires» (réception et départ, présentation aux autorités coutumières et administratives).

Un respect de la vie privée et du travail des villageois.

Le voyageur veille à respecter au cours de ses promenades et de ses visites le rythme de travail des villageois (paysans, infirmiers, instituteurs), l’intimité des lieux et des personnes rencontrées sans imposer sa présence. En particulier, le voyageur s’engage à ne pas photographier quelqu’un sans son autorisation et à ne pas faire un usage lucratif de ses photos et films. Ecouter et observer, prendre le temps de la rencontre, respecter le rythme des échanges, se garder de juger trop vite, s’interdire d’interférer dans l’organisation villageoise. Le voyageur, hôte du village, n’est que de «passage». Le voyageur, en conséquence, prend le temps d’observer, d’écouter, d’échanger, de participer pour apprendre et comprendre.

Une solidarité organisée et constructive.

L’objectif de ce tourisme équitable et solidaire à Madagascar est de permettre aux communes concernées de construire leur autonomie pour assurer par eux même leur développement grâce aux fruits de leur travail collectif et leur ouverture sur l’extérieur. Il n’a pas de vocation humanitaire ou caritative. Dans ce contexte, le don matériel ou financier, surtout s’il est individuel ou prémédité, est totalement déplacé. Attention à vos comportements en toutes circonstances : ne donnez pas de manière anarchique : argent, médicaments, bonbons… Cela peut engendrer des conséquences néfastes pour la population (encourager la mendicité des enfants, par exemple).

En conséquence, le voyageur s’abstient de tout cadeau personnel tout au long de son séjour. Mieux vaut donner directement vos cadeaux à l’association directement. En revanche, les anciens voyageurs peuvent apporter une aide de leur choix à des actions communautaires portées par l’association qui se porte garant.

Economiser les ressources naturelles (eau, bois), gérer ses déchets.

L’eau potable est rare et pénible à puiser, aussi le voyageur l’utilise avec modération. Les déchets sont rarement gérés, en conséquence le voyageur est attentif à son comportement.

ENGAGEMENT SUDMADATREK

Un accompagnement des « Familles d’Accueil ».

SMT aide les Familles d’Accueil à bien gérer leurs activités touristiques par la formation, l’auto – évaluation, l’accompagnement technique et le contrôle. SMT travaille en étroite concertation avec les Familles d’Accueil et ne prend pas d’engagements en leur nom sans leur approbation.

Un relais promotionnel.

SMT organise en solidarité avec les Familles d’Accueil leur promotion auprès des publics européens et des agences locaux en garantissant une juste information des prestations proposées et des conditions et objectifs des séjours.< /div>

Une information complète.

SMT informe au mieux les futurs voyageurs sur les valeurs liées au tourisme en Familles d’Accueil ainsi que sur les conditions matérielles du déroulement des séjours.

Des relations solidaires et équitables avec les partenaires.

SMT entretient des relations équitables avec ses partenaires locaux (en particulier par une juste rémunération et paiements réguliers des services), en privilégiant la recherche de collaboration avec des partenaires partageant la même vision solidaire et équitable du tourisme au service d’un développement durable.

Un accompagnement des séjours.

SMT assure l’accompagnement des voyageurs tout au long de leurs séjours dans les villages.

Un rôle de médiateur.

SMT assure une médiation en cas de problème pouvant naître au cours d’un séjour entre une ou des familles d’accueil et/ou un ou des voyageurs.

La garantie de la charte.

SMT assure le suivi et le contrôle du respect des engagements des différentes parties.
MADAGASCAR SOLIDAIRE

commentaire sur “CHARTE VOYAGE SOLIDAIRE A MADAGASCAR

  • By LANNOU MELODIE - Reply

    Bonjour,

    Nous sommes 4 jeunes Français, 3 filles et 1 garçon, à venir à Madagascar pour le mois de décembre 2017. Nous sommes intéressés par le principe de votre charte voyage solidaire. Nous aurions voulu des informations supplémentaires sur le fonctionnement de votre association. Pourrions-nous séjourner pour seulement 3 ou 4 jours dans un de ces villages? et peut être voir 2 lieux différents? Nous aimons nous intégrer dans la vie et les coutumes locales, nous voudrions aider à notre niveau les gens dans le besoin tout en découvrant l’île.
    Merci des informations que vous nous transmettrez, dans l’attente de vos nouvelles,
    Cordialement,
    Mélodie, Manon, Myrtille et Romain.

Ajouter un commentaire

Vos adresses mail ne seront pas publiés. Les champs marqués par * sont obligatoires
Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>